Les raisons de l’apparition de boutons au visage

Le 10 mai 2013, dans Boutons au visage, par Traitement acné

Boutons au visageLes individus et particulièrement les femmes, se soucieuses de leur apparence physique, ne lésinent pas sur les moyens que leur offre la médecine pour se sentir plus belle. Les boutons au visage peuvent véritablement leur gâcher la vie. Les boutons sont plus connus  comme des lésions cutanées de très petites dimensions, ou des inflammations de la peau. Ce sont des glandes sébacées qui sont infectées par des bactéries. Ces glandes enflent et se remplissent de pus lorsque l’activité de glandes sébacées situées à la partie basique des follicules pileux devient plus dense. Les parties du corps les plus vulnérables sont notamment : le dos, le visage, les épaules et la poitrine. Ce sont ces boutons qui reflètent la présence de l’acné. Ils se manifestent comme sous forme de petites pustules, de papules ou de nodules.

Force est de constater que face à la pléthore d’individus qui sont touchés par l’acné, les pharmacies grouillent de produits tous censés limiter ou empêcher totalement l’apparition de ces boutons au visage. Mais l’inquiétude des experts se fait de plus en plus ressentir au sujet de l’utilisation à long terme d’antibiotiques destinés au traitement de l’acné et leur contribution à la résistance bactérienne. En Angleterre, le Centre de Dermatologie de l’Université de Nottingham a fait paraitre une publication dans l’édition du mois d’août 2011 de la Revue Le Lancet, dans laquelle il est clairement mentionné que la forte disponibilité en gammes de produits variés contre l’acné contrastait avec le peu d’études à ce jour réalisées au sujet de leur efficacité.

Etant donné que les glandes sébacées sont le point d’ancrage de l’apparition des boutons au visage et autres parties du corps, il est bon de pouvoir en savoir davantage. Il faut tout simplement savoir que ce sont de minuscules glandes cutanées sécrétant une substance huileuse appelée sébum, qui sert à lubrifier la peau et les cheveux chez l’homme en particulier et les mammifères en général. Chez l’individu, ces glandes existent sur toute la partie de l’épiderme, mis à part les paumes des mains et les plantes des pieds. On les retrouve principalement sur le visage et le cuir chevelu.

Le sébum à force de s’accumuler bloque les pores. Il contient des bactéries telles que le Propionibacterium acnes, une bactérie qui croit lentement et qui est fortement liée à l’acné. En principe, la présence de cette bactérie sur la peau est normale. Le problème survient lorsque son évolution devient trop importante, parce qu’à partir de ce moment ces bactéries qui se nourrissent du sébum vont engorger les pores et créer des ruptures fortement dommageables au niveau de la peau et des boutons au visage.

COMMANDEZ NOTRE PROGRAMME POUR ENFIN CONNAITRE ET TRAITER VOS BOUTONS AU VISAGE

Le meilleur traitement de l’acné

Le 9 mai 2013, dans Meilleur traitement de l'acné, par Traitement acné

Traitement de l'acnéL’acné est une maladie qui cause beaucoup de désagréments aux individus dès l’âge de la puberté mais aussi à l’âge adulte. Elle est causée par une sécrétion exagérée d’une substance organique appelée sébum et produite par les glandes sébacées. Cette substance est consommée par des bactéries qui sont posées sur l’épiderme, et qui obstrues les pores et canaux d’extraction, de telle sorte que se forment des boutons en cas de cassure de la paroi de la peau affectée. Cette situation est à l’origine de la création de lésions inflammatoires qui apparaissent sur les zones comme le visage, le cou, la ligne des mâchoires, la poitrine et le dos. C’est donc une maladie sérieuse qui suscite l’action de plusieurs experts qui proposent des solutions thérapeutiques divergences.

Il faut donc dans cet amalgame trouver le meilleur traitement de l’acné pour éviter un mal-être qui peut parfois durer un long moment, tant que les produits efficaces ou même les astuces idoines ne sont pas dénichés. L’acné et son corolaire de cicatrices sont sources de préjudices et peuvent altérer la qualité de vie. Il faut donc savoir que la meilleure manière de venir à bout de l’acné consiste à la soigner de manière précoce, pour minimiser les cicatrices. Par contre, les victimes de l’acné tardive peuvent bénéficier d’un traitement hormonal prolongé. Seulement, les traitements hormonaux même s’ils sont efficaces, sont susceptibles de générer des effets indésirables dans des cas extrêmes. Enfin, l’évolution technologique a permis la mise en œuvre d’un mode de traitement laser qui élimine efficacement les cicatrices d’acné.

En marge de ces traitements que l’on peut qualifier de classiques, il existe d’autres qui peuvent être qualifiés de libres. Ce sont des produits à la portée de toutes les bourses et dont on peut citer principalement le péroxyde de benzoyle qui a la faculté de pénétrer profondément la peau en détruisant au passage les germes qui causent l’acné. Il permet également de réduire l’épaisseur de l’épiderme qui apparait comme étant le facteur essentiel de l’apparition de l’acné chez l’individu, que ce soit à l’adolescence ou l’âge adulte.

L’autre manière de s’assurer un meilleur traitement de l’acné consiste à faire usage d’acide salicylique, solution alternative au péroxyde de benzoyle, qui parfois est très irritant. Il faut donc après application de ces substances faire preuve de patience, c’est-à-dire attendre au moins une semaine pour commencer à observer les effets du traitement de l’acné. Il faut en outre éviter d’utiliser du savon, des crèmes et autres produits contenant de l’alcool, de l’astringent ou du détergent. Même le soleil est à éviter, parce que ses rayons favorisent l’épaississement de l’épiderme et par la même, l’empêchement de l’écoulement du sébum. En tout cas, la patience est le maître-mot pour soigner efficacement votre acné.

POUR TOUT DECOUVRIR SUR LE MEILLEUR TRAITEMENTS DE L’ACNE, COMMANDEZ NOTRE PROGRAMME

Traitement de l'acnéQui n’a jamais posé son regard sur un individu, lorsque ce n’est pas sur soi-même, ayant sur son visage des boutons parfois noirs, blancs ou rouges selon les cas ? C’est une réalité : les individus qui en souffrent se sentent tout le temps stigmatisées et honteuses. En plus de cette gêne, les boutons sont douloureux au point de donner parfois des maux de tête. C’est pourquoi des chercheurs ont décidé de mettre à la disposition du public un certain nombre de produits et conseils, qui s’ils sont mieux mis en pratique, constitueraient un traitement de l’acné efficace.

Il existe une gamme variée de produits qui peuvent servir de traitement de l’acné efficace, qu’ils soient naturels ou cliniques. Dans la gamme des traitements naturels, vous pouvez prendre du citron et le frotter délicatement sur les parois cutanées à problème et laisser sécher pendant un petit moment avant de rincer avec de l’eau propre et un gant de toilette. Une autre astuce naturelle consiste à soigner son alimentation en évitant les aliments trop gras. Privilégiez plutôt des aliments riches en vitamine C, consommez de l’ail, de la laitue, des tomates ou du navet. Bref, les fruits et légumes sont les bienvenus pour prévenir la survenance de l’acné. L’exposition au soleil est fortement déconseillée pour ceux qui souffrent de l’acné. C’est une source d’épaississement de l’épiderme et il contribue donc à la surproduction du sébum, qui bouche les pores.

Parmi les solutions thérapeutiques dites cliniques, il est très difficile de dénicher celle qu’on qualifierait à juste titre de piste de traitement de l’acné efficace. On note pourtant l’existence de certains produits susceptibles de satisfaire les patients atteints d’acné. Ce sont entre autres l’herbagen sérum qui se montre très efficace, même si on ne peut en apercevoir les effets que plusieurs semaines après le début du traitement, et qu’il faut l’appliquer au moins deux fois par jour.

Il s’avère aussi que la pilule contraceptive chez la femme est un traitement de l’acné efficace il est surprenant de constater que l’acné diminue fortement chez les femmes qui prennent des pilules contraceptives, parce que ces dernières sont fortement dosées en hormones masculines. Seulement, l’acné est susceptible de revenir dès l’arrêt de la prise de pilule. Il existe cependant une molécule apparemment très efficace contre l’acné, elle s’appelle l’isotrétinoïne. Elle permet d’obtenir une éradication complète des lésions inflammatoires en un temps record. Cette isotrétinoïne est reconnue aujourd’hui comme étant le seul traitement définitif de l’acné, parce qu’elle atrophie de manière définitive les glandes sébacées. Il faut cependant savoir que ce traitement est strictement encadré parce qu’il est à l’origine de nombreux effets secondaires. Ce médicament est déconseillé aux femmes enceintes, parce qu’il peut causer des malformations de l’embryon. Avant de le prendre, il faut s’assurer qu’on n’est pas enceinte via un test de grossesse.

POUR TOUT SAVOIR SUR LES TRAITEMENTS DE L’ACNE, CONSULTEZ NOTRE PROGRAMME

Choisir un traitement de l’acné adapté

Le 8 mai 2013, dans Traitement de l'acné, par Traitement acné

Traitement de l’acnéNombreuses sont les personnes qui sont affectées par l’acné au cours de leur vie. Chez les femmes particulièrement, son apparition est plus incisive que ce soit pendant l’adolescence mais aussi à l’âge adulte. C’est pourquoi on assiste à une véritable ruée vers les remèdes et autres solutions indiquées à tort et travers. De fait, le traitement de l’acné s’il est mal choisi, est susceptible de vous causer plus de souci qu’auparavant. Il est donc important de chercher à connaître tous ces petits pièges dans lesquels on peut tomber afin d’éviter que votre acné qui déjà est peu souhaitable, n’empire.

En Amérique par exemple, plus de cinquante millions d’individus sont touchés par l’acné, ce qui engendre une grosse activité de l’industrie spécialisée dans la production des traitements divers supposés pouvoir la soigner. Des experts en la matière se sont d’ailleurs proposé de publier un certain nombre d’erreurs à éviter lorsqu’on veut guérir son acné et non l’aggraver comme c’est fréquemment le cas.

La première démarche à éviter est de subir un traitement de l’acné pendant une durée trop longue, car la peau est assez lente à réagir au traitement, elle a donc besoin d’assez de temps pour guérir. Selon Barbara R. Reed, MD, qui est professeur en dermatologie à l’Hôpital de l’Université du Colorado à Denver, ce traitement peut prendre de deux à six semaines.

La seconde démarche à éviter est celle qui consiste pour les patients à utiliser plusieurs traitements à la fois. Il a été constaté que les gens ont tendance à abandonner très vite un traitement lorsqu’ils ne voient pas immédiatement des changements survenir au niveau de leur peau. Ils se lancent simultanément dans l’application sur leur épiderme, de plusieurs produits dans l’espoir de rendre plus visible l’effet du traitement. Ce mélange de substances expose les utilisateurs à une irritation de leur peau.

Le gommage excessif de la peau est aussi pointé du doigt comme une erreur à éviter dans le traitement de l’acné. Berson pense qu’il peut aggraver l’acné parce qu’il attaque la barrière protectrice de la peau et augmente l’irritation. Un conseil valable pour parvenir au traitement de votre acné consiste à vous nettoyer doucement le visage avec un produit non irritant au potentiel hydrogène équilibré afin que soit diminué l’irritation.

Il est donc recommandé en définitive à toutes les personnes qui veulent traiter efficacement leur acné, d’utiliser des produits non comédogènes, car ces derniers sont dénués de toute sorte de substances tendant à boucher les pores chez ceux qui ont une peau à forte tendance acnéique, dans le but de leur permettre d’éviter des irruptions d’acné supplémentaires alors que c’est plutôt l’effet contraire qui est recherché. Le choix de ces produits est crucial et mérite pour plus de prudence d’être effectué par votre dermatologue.

REFEREZ-VOUS A NOTRE PROGRAMME POUR DECOUVRIR LE TRAITEMENT DE L’ACNE

Apprendre comment soigner l’acné hormonale

Le 8 mai 2013, dans Acné hormonale, par Traitement acné

Acné hormonaleL’acné est un problème de santé qui touche non seulement les adolescents mais aussi les femmes. Elle se manifeste chez certaines à partir de l’âge de vingt ans, chez d’autres à trente voire quarante ans. L’acné hormonale est source chez les adolescentes et même les femmes plus âgées d’effets négatifs qui vont de la perte de confiance en soi à une mauvaise humeur, en passant par un bien-être sérieusement mis à mal. En outre l’acné juvénile n’est pas la même que celle des adultes : la première se situe dans le périmètre plus gras du visage dont le front, le centre du visage, le cou et la ligne de la mâchoire. La typologie de l’acné hormonale sévère est variée. Cette acné peut être constituée de papules et pustules de couleur rouge qui peuvent apparaître sur le menton pendant la phase qui précède l’arrivée des règles. Certaines adolescentes par contre ont une acné sévère plus profonde constituée de tendres nodules qui surgissent sur le visage, le cou, le tronc, peu importe le stade de leur cycle, en laissant de petites taches en permanence. Chez les femmes un peu plus mures et ayant la peau grasse, l’acné sera normale avec un vieillissement ordinaire de l’épiderme. Du coup, le type d’acné semble fortement lié à l’épaisseur de la peau. L’acné hormonale comme son nom l’indique, est causée par certaines hormones chez la femme mais aussi par le stress. Il s’agit particulièrement d’hormones sexuelles comme la progestérone, la testostérone, et l’insuline qui est une hormone principalement produite par l’organisme lors des périodes de stress ou de maladie. Cette acné est également causée par d’autres hormones féminines qui sont produites dans les ovaires tels que les hormones androgènes. Ces hormones ont l’avantage de stimuler votre libido, mais l’inconvénient est qu’elles produisent de la graisse, qui encombre les pores et provoque une acné sévère. A côté de ces causes endogènes, existent des causes exogènes telles que l’utilisation des produits irritants, qui ont pour effet d’aggraver l’acné adulte. Vous devez donc vous procurer des produits qui ne contiennent pas d’huile. Le stress est également pointé du doigt parmi les causes directes de l’acné hormonale. Des études montrent que les femmes qui travaillent dans un environnement où règne une rude concurrence, sont plus enclines au stress et donc surproduisent des hormones mâles, qui entrainent des poussées d’acné chez les femmes adultes. L’autre cause de l’acné est la présence dans votre organisme du syndrome des ovaires polykystiques. Ce syndrome peut être traité à l’hôpital, et il est conseillé de se faire dépister afin de pouvoir éliminer la survenance de ce type d’acné. Il n’est pas inutile de rappeler que l’excès de poids, la résistance à l’insuline, ou même des pratiques contraceptives telles que la pilule sont aussi des voies ouvertes à l’acné. En termes de traitement, il existe une gamme de produits doux qui peuvent être très efficaces. On peut citer des micro gels comme le peroxyde de benzoyle salicylique (2.5 à 4.5 pour cent pour minimiser l’irritation) ou un lavage contenant MONTALINE C40.

POUR UNE DOCUMENTATION COMPLETE SUR L’ACNE HORMONALE, COMMANDEZ NOTRE PROGRAMME

L’acné des adultes touche davantage les femmes

Le 8 mai 2013, dans Acné des adultes, par Traitement acné

Acné des adultesDans la conscience collective, il est très souvent admis, parlant du genre féminin, que l’acné ne touche avec acuité que les adolescentes. C’est faux ! Plusieurs études effectuées dans les plus prestigieux instituts de recherche de référence en matière de dermatologie, mènent à la conclusion que l’acné des adultes tend à gagner largement du terrain. Cet acné attaque les parties telles que le visage, la poitrine, le dos et même le cou. Il laisse des cicatrices qui sont à découvert et produisent des effets indésirables chez la femme, parmi lesquels la mauvaise humeur et le manque de confiance en soi.

Lorsque vous dépassez l’âge de vingt ans sans avoir eu d’acné, ne soyez pas si optimiste d’y avoir échappé car elle peut surgir même après la trentaine. Chez certaines femmes, elle apparaît après la ménopause et avec plus de sévérité. D’où les plaintes des patientes qui n’avaient jamais eu d’acné, mais qui sont surprises de sa survenance lorsqu’elles ont atteint la quarantaine, juste au moment où le stress de la ménopause se fait ressentir et où les femmes veulent se sentir belles.

De nombreux instituts de recherche se sont penchés sur la question de l’acné des adultes, dont l’American Academy of Dermatology, où les médecins affirment que ce type d’acné connait une tendance croissante chez les femmes de plus de vingt cinq ans, ainsi que celles qui sont dans un intervalle de quarante à cinquante ans. A l’Université d’Alabama aux Etats-Unis, il a été réalisé un questionnaire d’autoévaluation qui a été publié en 2008, et d’où il ressort en effet que l’acné des adultes affecte plus de cinquante pour cent de femmes âgées de vingt à vint neuf ans, et plus de vingt cinq pour cent des femmes de quarante à cinquante ans.

Le Dr Jean Bethanee Schlosser, professeur adjoint de dermatologie à l’école de médecine Feinberg de l’Université Northwestern, pense que ce phénomène mérite l’attention des spécialistes. Il estime que les femmes subissent l’acné des adultes plus que les hommes, et de manières disproportionnée. Certaines personnes se demanderont pourquoi tant d’importance accordée à une maladie ni mortelle ni contagieuse, c’est que l’acné des adultes est douloureuse et est perçue comme très humiliante par certaines femmes.

Il est important de souligner le rôle majeur des hormones dans l’apparition de l’acné. L’une des plus actives est sans doute l’hormone androgène qui est une hormone mâle dont la surproduction chez la femme adulte entraîne l’excès de sébum et fait accroître la célérité d’obstruction des follicules pileux et des pores par les cellules mortes de la peau.

On peut soigner l’acné des adultes en faisant un traitement hormonal comme un contraceptif oral qui soit de nature à réduire la production d’androgènes. Ce traitement n’est certes pas automatique, mais avec un peu de patience, le résultat est satisfaisant.

CONSULTEZ NOTRE PROGRAMME POUR TOUT DÉCOUVRIR L’ACNÉ DES ADULTES

Soigner des boutons d’acné rapidement

Le 8 mai 2013, dans Boutons d'acné, par Traitement acné

boutons d'acnéLa littérature médicale revient beaucoup sur l’acné et principalement sur ses incidences sur le plan esthétique. Il est difficile de chercher à savoir le mode de formation des boutons d’acné, qui sont la manifestation même de la maladie, surtout que la typologie de ces boutons en termes de couleur est vraiment variée (on peut aisément citer les boutons noirs, les boutons rouges et les boutons blancs). La couleur du bouton dépend de son origine, et pour le maîtriser il faut choisir en conséquence un médicament susceptible de les éliminer sans beaucoup de peine.

Les boutons noirs sont la manifestation de l’acné chez les adolescents. Ils proviennent d’un engorgement des pores de la peau par des bactéries qui consomment du sébum, substance produite par les glandes sébacées. Son rôle est de constituer une protection de la peau contre les agressions extérieures telles que le froid, le vent, la pollution ou le soleil. Ces boutons apparaissent à l’âge de la puberté car il se produit précisément à cette période une poussée de la sécrétion du sébum due à la sensibilité des ces glandes vis-à-vis des hormones sexuelles. Il devient donc plus difficile à l’organisme d’évacuer cet excès de sébum qui justement est obligé de se loger dans le canal excrétoire. Les pores se bouchent aussi parfois suite à une accumulation de cellules mortes et de bactéries qui forment à terme des boutons d’acné noirs encore dénommés comédons.

Les boutons noirs sont réputés parfois très durs. Et très souvent, il peut arriver que ces derniers empêchent pendant longtemps au sébum de s’extirper de la peau. Il est donc contraint de se stocker sous l’épiderme, en lui conférant un aspect rugueux au toucher, que l’on appelle un microkyste. Et cette accumulation de sébum est un milieu de culture des bactéries qui sont à l’origine de l’inflammation. Cette dernière se présente sous forme de boutons d’acné plutôt rouges, que l’on désigne par papules et qui généralement sont très douloureux au toucher. Dans un autre cas cette inflammation se trouve être à l’origine du pus dont l’aspect extérieur se présente comme un bouton blanc appelé pustule.

Face au dérangement que ces boutons provoquent non seulement en termes de douleur mais aussi de problèmes esthétiques, plusieurs méthodes simples peuvent efficacement, si elles sont utilisées normalement, vous permettre de venir à bout de ces boutons d’acné.

La première chose à éviter c’est de gratter ces boutons, ce serait plutôt contribuer à entretenir la maladie et provoquer les cicatrices. Vous pouvez passer par votre alimentation pour vaincre l’acné, en préférant par exemple une alimentation saine et équilibrée, constituée en majorité de fruits et légumes, des ingrédients tels l’ail, la vitamine C ou la laitue, de même que les tomates ou le navet.

L’autre astuce consiste à consommer beaucoup d’eau, au minimum six verres par jour. Il faut également nettoyer sa peau, mais en douceur, c’est-à-dire frotter les parties concernées au moins deux fois par jour avec  du chlorure de magnésium d’une quantité de 250 millilitres.

POUR TOUT SAVOIR SUR LES BOUTONS D’ACNE ET COMMENT VOUS EN DEBARRASSER, REFEREZ-VOUS A NOTRE PROGRAMME

boutons d'acné

Guérir les cicatrices d’acné en peu de temps

Le 7 mai 2013, dans Cicatrices d'acné, par Traitement acné

Cicatrices d’acnéLa peau est un élément essentiel du corps humain, parce qu’elle constitue la première barrière de protection contre les agressions extérieures chez l’homme. Elle est formée d’un ensemble de tissus qui s’entremêlent aux muqueuses. Si elle est dotée d’une grande capacité de régénération et  de cicatrisation, elle n’échappe pas cependant à des attaques externes et mêmes parfois à des irruptions endogènes, comme c’est le cas pour l’acné. Cette dernière est une maladie de la peau due à une inflammation du derme à la racine des poils avec formation de comédons. Elle apparaît le plus souvent à la puberté chez l’homme et la femme, avec une durée relativement longue selon les individus. Son passage laisse sur le visage de l’individu des taches appelées cicatrices d’acné.

Les cicatrices d’acné telles que mentionné plus haut sont le fait de lésions inflammatoires. Elles apparaissent en cas d’engorgement des pores ou de follicules suite à un excès de cellules mortes, de bactéries etc., cette situation entraînant un gonflement des pores qui peut conduire fatalement à une rupture de la cloison folliculaire. Tout dépendra par la suite de la proximité ou pas avec la peau de la disjonction. Plus elle s’effectue près de la peau, moins la lésion est grave et plus vite elle guérit. On parle de lésion grave lorsque la rupture est profonde, il y a alors déversement dans le derme du matériel infecté et il en résulte une destruction des tissus de la peau saine.

En réaction aux dommages supportés, la peau entreprend de former de nouvelles formes de fibres de collagène lors de son processus de guérison. C’est une sorte de protéine qui garantit à la peau sa force et sa souplesse. Cependant, cette régénération des cellules ne s’effectue toujours pas complètement de telle manière à lui redonner son aspect d’avant l’accident. Ainsi, les cicatrices d’acné émanent d’un excès de production du collagène, ce qui a pour conséquence directe de créer la formation d’une masse de tissu sur l’épiderme.  La grosseur de la cicatrice dépend de la profondeur de l’inflammation sur la peau.

Naturellement, les lésions inflammatoires qui prennent plus de temps à guérir sont susceptibles d’occasionner des cicatrices les plus visibles sur votre peau. Il faut cependant savoir établir la distinction entre une hyperpigmentation post-inflammatoire qui est juste une décoloration temporaire  de la peau et une cicatrice d’acné véritable. Car la décoloration est possible grâce à certains produits thérapeutiques tels que Retin A.

Les mesures à prendre en matière de prévention des cicatrices d’acné sont peut-être connues, mais pas de tous. Il est donc important d’en répertorier  quelques unes. La première astuce consisterait à minimiser au maximum la survenance des poussées inflammatoires. Cela passe par des consultations préventives chez un dermatologue, de telle sorte que soit contrôlé à l’avance votre acné. Il est aussi recommandé d’éviter de céder à la tentation de presser un bouton, un geste pareil est de nature à forcer les débris dans le derme, occasionnant par la même une propagation de l’infection aux autres cellules, avec comme conséquence d’accentuer l’inflammation. Sachez tout de même que le traitement ne suffit parfois pas à éviter l’apparition des cicatrices d’acné. Vous pouvez donc poser votre problème à un médecin pour qu’il vous prescrive un traitement adéquat à votre cas.

 CONSULTEZ NOTRE METHODE POUR EN SAVOIR PLUS SUR LES CICATRICES D’ACNE

Traitement de l’acné

Le 30 avril 2013, dans Traitement de l'acné, par Traitement acné

Traitement de l’acné